Projets en cours

Maslives, au cœur de la Communauté de Communes du Grand Chambord, pour la promotion de l’environnement et du développement touristique

Du côté de la Communauté de Communes, le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUI) a été approuvé et mis en œuvre. C’est un document de planification à l’échelle intercommunale. Il exprime un projet de territoire pour les 10 à 15 années à venir, qui traduit une réflexion élargie au développement intercommunal, à travers une vision politique, stratégique et territoriale.

Le PLUI intègre des thèmes tels que les besoins en logements, la qualité de la construction, la place de l’agriculture, la présence de la biodiversité, les déplacements quotidiens, le développement économique, les lieux de vie partagés, etc.

Maslives se situe dans le périmètre de protection élargi autour de Chambord et l’architecte des Bâtiments de France est consulté pour chaque permis de construire. 

Le PLUI, source de contraintes pour certains, est le garant d’un développement concerté et harmonieux du territoire.

La CCGC conduit un projet «Opération Grand Site» pour ensuite, obtenir le label « Grand Site de France », en partenariat avec le Domaine national de Chambord et l’État. L’attribution du label par le ministre chargé des sites à un site classé de grande notoriété et de forte fréquentation  est subordonnée à la mise en œuvre d’un projet de préservation, de gestion et de mise en valeur du site, répondant aux principes du développement durable.

La CCGC a mis en place la Maison de l’Habitat, guichet unique de conseils pour tout ce qui concerne le logement. N’hésitez pas à recourir à ses services.

Dans la continuité des réalisations du collectif d’architectes et de paysagistes «Quand même en Grand Chambord» (ex Dérive) chargé de la conception et de la réalisation d’aménagements et de chantiers participatifs liés aux paysages naturels et bâtis, un projet de promenade aménagée et agrémentée d’ouvrages artistiques est à l’étude.  Il s’agit de faire découvrir aux randonneurs lors d’une déambulation dans Maslives une vue exceptionnelle sur le château de Chambord. Le projet sera exposé lors d’une réunion publique au cours du 1er semestre 2021.

En coordination avec la CCGC qui a procédé à la refonte de son site internet Maslives a développé son propre site internet accessible directement à partir d’un moteur de recherche ou par le site de la CCGC.

Un autre regard sur Maslives

Nous avons de la chance de vivre dans un endroit calme et paisible. Vous avez choisi de résider à Maslives. Aidez-nous à promouvoir le village. 

La commune de Maslives se réjouit des prémices de projets futurs contribuant au développement économique et à l’attraction touristique, s’agissant de l’hôtel restaurant La Clef des Châteaux et de la Biscuiterie de Chambord. 

L’Hôtel restaurant souhaitant s’agrandir et se transformer en établissement de qualité, la municipalité a budgété la vente de terrains jouxtant l’établissement.

Quant à la Biscuiterie, le projet d’agrandissement est largement avancé. Il a été présenté fin octobre 2020 à la presse et prévoit une boutique, une galerie de visite et l’embauche de quinze à vingt personnes.

La municipalité adapte sa communication (une identité visuelle avec un logo personnalisé, un DANS LE MIL, une application Panneau Pocket, un site internet). 

La municipalité investit pour maintenir et améliorer les installations et les équipements nécessaires à la collectivité.

S’agissant des travaux et des acquisitions de matériel autofinancés, la municipalité poursuit ses efforts pour maintenir en état ses actifs immobiliers et améliorer les équipements, ceci malgré un taux d’endettement, certes en diminution, mais qui n’a pas encore retrouvé un niveau comparable aux communes de comparaison.

Parmi les opérations marquantes de 2020, la réfection partielle de l’éclairage public, l’abattage des arbres présentant un danger dans le parc de la Mairie, la remise en état du cimetière, la réfection du bureau de la directrice de l’école, le remplacement et les réparations d’installations techniques (lave-vaisselle, four, chauffe-eau du restaurant scolaire, hotte, armoire froide de la salle socioculturelle), l’achat d’une tondeuse à gazon et d’un désherbeur thermique ( en commun avec les communes de Saint Dyé et de Montlivault).

En 2021, il est prévu de poursuivre l’entretien et l’aménagement de la salle socioculturelle et de l’école (réfection de la garderie, réfection de la cour et ouverture d’un accès rue de Morest sécurisé par un passage piétons, entretien de fond de la salle socioculturelle).

Des investissements plus conséquents seront financés par des subventions pouvant couvrir 80% du coût.

A ce titre, répondant à des obligations légales de sécurité, vont être installés un système d’alarme à l’Ecole et un défibrillateur cardiaque à la salle socioculturelle. 

Des toilettes publiques seront très prochainement édifiées sur la place du village aux côtés d’un espace aménagé avec tables de pique-nique.

Profitant de l’opportunité du projet d’agrandissement de l’hôtel la commune a en projet la vente d’une partie des terrains jouxtant l’hôtel et se propose d’affecter pour partie le produit de la vente à l’achat de la partie privée du parc de la Mairie.

En matière d’environnement, la loi Labbé interdit depuis janvier 2017 l’utilisation, par les collectivités territoriales, des pesticides pour l’entretien des espaces communaux. Avec la Communauté de communes du Grand Chambord Maslives s’est engagé dans une démarche qui aboutira à un mode de gestion des espaces plus respectueux de l’environnement. Depuis le 1er janvier 2019, cette loi est aussi entrée en vigueur pour les particuliers sur l’ensemble du territoire. L’achat, l’usage et la détention de tous produits phytosanitaires de synthèse pour les jardins, potagers, balcons, terrasses et plants d’intérieur est interdit. Vous pouvez rapporter vos produits à la déchetterie pour qu’ils soient détruits et jardiner autrement. 

La Commission d’élus en charge de la biodiversité, de l’environnement et du fleurissement de la commune est à la tâche.

Maslives bientôt à la pointe de la technologie avec le déploiement prochain de la fibre optique pour des connexions Très Haut Débit et vraisemblablement une borne wifi accessible gratuitement par les citoyens et les touristes.

Les saisons culturelles sont au point mort en raison du confinement et ne risquent pas de redémarrer de sitôt. C’est toute la culture qui est mise à mal. Souhaitons rapidement retrouver un peu de légèreté.

Les randonnées et épreuves sportives sont programmées mais encore incertaines.

  • Ce contenu vous a-t-il été utile ?
  • OuiNon
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×